Syncope

Si créer, c’est avant tout exprimer, il ne s’agit pas d’exprimer une émotion stable, extérieure, mais l’expression visée est celle des émotions diffuses du moi intérieur. Des émotions qui appartiennent davantage à la sphère de l’inconscient qu’à celle de la pensée rationnelle.

Ces éléments sont ici déclinés comme des formes transposables du visible vers le sonore et de manière plus globale aptes à l’expression d’une spiritualité artistique profonde.

Arrangement

Cette force spirituelle, elle est agencée selon des principes utilisés en musique : variation sur un thème, reprise en canon, rythmes croissants et décroissants.

Les rythmes ont des formes

Ces travaux sont composées d’un système de lignes dynamiques, droites ou ondulées, grâce auxquelles on peut ressentir un mouvement, qui semble perpétuel, comparable à la musique. L’espace garde une homogénéité où se dégagent des résonances spirituelles.

Les sonorités ont des couleurs

Les passages d’une couleur à une autre plus ou moins nets et précis créent des espaces plus ou moins flous, et donc différents plans/profondeurs.